Au commencement...

Après la lecture du "Serpent cosmique" de Jeremy Narby en 2016, j'ai d'abord cru que la Déesse s'adressait à moi pour la première fois..

Je re-découvrais les déesses aux serpents, Perséphone, Ishtar, Isis et tant d'autres j'absorbais tout ce que je pouvais trouver à ce sujet. Je me sentais guidée dans mes recherches, comme si chaque chose se mettait en place pour former un puzzle de re-découverte du féminin guérisseur...

 

Je comprenais que toutes ces déesses, dévas, figures du féminin fortes, blessées, farouches, sauvage, domptées, étaient en fait les multiples facettes d'Une seule et même Energie-Source-Conscience.

 

Rétrospectivement, je sens qu'elle a toujours été auprès de moi, comme auprès de chacun d'entre nous, pour qui veut bien écouter ses messages.

Depuis toute petite je ne dessinais que des femmes.. En tant qu'artiste plus tard je m'interrogeais.. Des femmes, des vierges, des magiciennes.. Qu'avaient-elles à raconter?

Au cours d'un voyage chamanique, des dizaines de dragons se mirent autour de moi, effrayée d'abord, je découvris par la suite qu'ils étaient à mes côtés pour me guider et réveiller en moi ce féminin endormi, endolori pendant des années. Le dragon est une des représentation de l'ancienne religion, des déesses païennes et du Féminin Sacré.Il nous est demandé non pas de le terrasser mais au contraire de le chevaucher et de tisser un lien d'amour et de confiance avec lui.

Je me suis mise en route, pour continuer de guérir ce féminin, le réveiller..

Cela m'a conduit bien souvent hors de mes retranchements,au-delà de tout ce que je pouvais rêver ou croire..

 

Je parlerai donc ici de mes ressentis, expériences quotidiennes autour de l'ésotérisme, du chamanisme, mes recherches sur les déesses... et aussi des soins, stages que je propose en terre bretonne, et là où le vent me mène, sur le féminin Sacré, les dragons etc...

 

Je partage ici humblement "mes histoires", je ne prétends pas avoir la vérité, chacun de nous en a une petite étincelle ^^

 

Bonne lecture :)

Écrire commentaire

Commentaires: 0