Solstice d'été, féminin et masculin unifié

Les rayons du soleil levants filtrent par la fenêtre et se reflètent sur la porte de ma chambre.. C'est un bonjour tendre et doux, lumineux, qui me tire de ma brume nocturne..

Je sens l'appel. L'appel de partir là tout de suite, d'être en hauteur pour fêter le soleil...

 

J'ai déjà prévu une cérémonie au  mont bel Air mais ce soir. Qu'importe, il faut y aller, c'est l'heure. L'heure de quoi? Je regarde vers la colline plus loin au sud et je ne vois que brume. Pas envie d'être dans le brouillard, il fait si beau ici. Je sens qu'il faut que je fasse des réserves d'eau sacrée.

 

Voyons les horaires des marées: ok, si je suis ce matin au Mont Bel Air je pourrais faire un crochet en rentrant par la mer, elle sera haute. Je regarde l'heure pour le solstice: c'est ce matin vers 10h. Je commence à comprendre pourquoi on me pousse au fesses...

Je tire deux cartes avant de partir... Le lynx "des secrets sont dans l'air, ancienne magie et mystères occultes" et la Reine Mab "Vous retrouvez votre ancienne sagesse", cette reine des fées est en lien avec les anciennes magies et traditions. Ok, ça promet...

 

9h20: c'est parti. Je prends mes affaires et trois bouteilles vides, dont une d'eau de source, pour la faire bénéficier des rayons du solstice. Je ressens une petite appréhension. C'est vrai que c'est bizarre de partir comme ça, si rapidement, qu'est ce qui m'attends là-bas?

Plus j'avance, plus le soleil dissipe la brume, sur une route parsemée de digitales, de blés et de petits oiseaux joyeux.

 

J'arrive, je suis seule. Étrange d'être là, sur cette colline, pas un bruit hormis les petits oiseaux.

Première action: demander aux anges lunaires de neutraliser les deux antennes relais.

Je sors mon bazar, tambour, offrandes, etc.

Je regarde le puits devant lequel je suis garée. Il est bouché par en haut, mais j'aperçois un petit robinet à sa base. Je l'ouvre et: surprise! Il fonctionne! Ravie, je remplis mes bouteilles vides.

"Je crois que je ne vais pas avoir besoin d'aller à la mer..."

 

J'entends que l'eau est en lien avec le soleil et la profondeur de la Terre. Elle unit les contraires.

 

Je m'avance vers l'église du Mont Carmel, dédiée à la Vierge. La chapelle est ouverte, personne à l'intérieur.

De forme grecque, elle est entourée de 8 chemins extérieurs (comme des couloirs), en lien avec les 8 directions, et surtout les rayons du soleil. Pendant des siècles ce fut un lieu de culte à Bélénos, dieu gallois du soleil.

Il est souvent assimilé à Apollon, pour son rôle de protecteur des arts, et guérisseur.

 

La racine indo-européenne bhel* signifie « brillant », « brûlant », « resplendissant », « éclatant ». Belenos doté de ces attributs est un dieu lumineux complémentaire de Lug, il se présente comme étant l'archétype du "'dieu-soleil'"

(Wikipédia)

J'entre. Quelle beauté. Les murs verdissent et les toiles d'araignées foisonnent mais l'énergie est vibrante, claire. Un joli bouquet orne l'autel ; l'eau semble avoir croupi mais les fleurs sont intactes, signe de la qualité énergétique du lieu.

 

Le renversement du culte masculin-féminin me fait sourire et m'interroge. Je suis habituée à trouver l'inverse, généralement, un lieu de culte à la Mère transformé en temple de dieu, ou saint. Intéressant. Est-ce une volonté d'effacer le culte précédent, ou bien un souhait inconscient (ou pas!) d'équilibrer les énergies masculine/ féminine divines? Ou les deux? ;-)

 

On peut distinguer derrière l'autel une statuaire assez peu commune, ici pas de saint mais les archanges.

La Vierge en majesté porte son fils, elle est entourée de 4 anges (ou archanges) qui les transportent vers le ciel, encadrés à leur tour par trois archanges: sur les côtés Gabriel à droite avec la fleur de lys, à gauche? Au somment domine Mickaël - archange solaire si l'en est- , qui pourfend, non pas un dragon, mais une créature à tête d'homme et au corps de bête.

Eliphas Levi dans "De la magie" explique l'union des contraires par cette image: si le démon ne cherchait pas à s'élever vers le ciel, Mickaël en ne rencontrant aucune résistance se perdrait dans l'abîme. Voilà pourquoi les deux polarités sont inséparables.

La Vierge est portée vers le ciel... Le mouvement des drapés et des ailes forment un losange, rappelant la matrice.

 

Le féminin est ici protégée par le masculin (figuré par les archanges bien qu'ils soient neutres ils ont des figures d'hommes ici), et elle protège à son tour le masculin (son fils). Or Bel est un dieu non pas paternel comme Lug, mais assimilé au fils. Intéressant..

 

Je voudrais allumer ma bougie et l'encens, mais mon briquet est resté dans la voiture. Je tourne la tête, et je découvre une boîte d'allumettes. Il en reste une. Ouf!

Je commence à ressentir de fortes présences autour de moi.

Après avoir vu avec le Gardien du Lieu je suis appelée à ouvrir un puits de lumière. Je me mets à chanter. C'est magnifique de chanter à plein poumons dans une petite chapelle, c'est jouissif même!

Une fois le puits de lumière ouvert, je suis invitée à passer de l'autre côté de l'autel, et à déposer mes bouteilles dessus. Je vois qu'il est l'heure du solstice. Les bouteilles sont traversées par la lumière du soleil qui pénètre dans l'édifice par le vitrail sur le côté à cet instant précis. Je prie, sous la lumière du soleil, pour moi, pour toutes mes relations. Je me sens bien.

 

Je chante encore, puis je me recueille. C'est étrange pour moi d'être de "l'autre côté" de l'autel, en tant que "femme". Je sens des mémoires remonter.

 

En observant le plafond, je pense à l'araignée, insecte mythique de la création du monde, l'araignée en lien avec la co-création quantique de notre vie, en tant qu'aide elle permet de tisser les beaux motifs du chemin de beauté, de protéger et piéger si besoin grâce à sa toile...

J'ai trouvé ce poème de Victor Hugo (La légende des siècles), qui m'a beaucoup parlé. Victor Hugo était un mystique, passionné par Allan Kardec (Le livre des médiums) et Eliphas Levi (cabale, magie rituelle)..

 

"Et Dieu prit l’araignée et la mit au milieu
Du gouffre qui n’était pas encor le ciel bleu ;
Et l’Esprit regarda la bête ; sa prunelle,
Formidable, versait la lueur éternelle ;
Le monstre, si petit qu’il semblait un point noir,
Grossit alors, et fut soudain énorme à voir ;
Et Dieu le regardait de son regard tranquille ;
Une aube étrange erra sur cette forme vile ;
L’affreux ventre devint un globe lumineux ;
Et les pattes, changeant en sphères d’or leurs nœuds,

S’allongèrent dans l’ombre en grands rayons de flamme ;
Iblis leva les yeux, et tout à coup l’infâme,
Ébloui, se courba sous l’abîme vermeil ;
Car Dieu, de l’araignée, avait fait le soleil."

 

Ce poème narre avec beauté le renversement du féminin en masculin, de l'ombre à la  lumière, de l'ancien en nouveau..Et l'araignée avec ses 8 pattes, son corps en forme de huit également, rappelle les 8 directions, les 8 chemins autour de cette chapelle...

 

Soudain, un cycliste arrive en trombe.

Il s'arrête juste à l'entrée, pose son vélo et entre. Je fais comme si tout était normal, comme si je venais simplement prier et j'engage la conversation. Il me demande si je connais la chapelle de Trédaniel et celle de Saint Laurent un peu plus loin.

Cela m'interpelle comme je m'appelle Laurence. Il m'explique comment y aller, et repart aussi vite. Étrange...

 

Je sors et commence ma cérémonie. Offrandes, mandalas, chants, danse...

Et puis c'est parti!

Direction la chapelle de Saint Laurent à pétaouchnok. ;-)

J'arrive au lieu-dit. Je me gare "Impasse de la source". Tiens tiens, une chapelle, une source. Hmmm..

Un chat marche lentement, une souris dans la bouche.

Il s'immobilise. Il me rappelle la carte du lynx, celui qui connaît les secrets... Avec sa prise, je crois bien qu'il ne parlera pas aujourd'hui...

 

La chapelle a été entièrement rénovée par les anciens du coin. C'est juste magnifique.

Saint Laurent est connu pour veiller sur les biens de l'église. Fêté le 10 août il est en lien avec le feu, mort sur le gril selon la légende, son feu du cœur l'aurait aidé à dépasser sa souffrance.

Feu, symbole de transmutation, feu du cœur le grand transformateur et feu des étoiles, puisque les "larmes de St Laurent" sont ces étoiles filantes qui traversent le ciel chaque mois d'août.

 

Cela tombe à pic pour le jour où on fête le Soleil.

 

Saint Laurent est mort en brûlant. Bel est aussi nommé le "brûlant".. Comme les séraphins.. Drôle de coïncidence.

 

La vierge dans la chapelle du Mont Bel Air est peut être alors entouré non pas d'anges, mais de séraphins? Si on ajoute que "Dieu vomit la tiédeur" alors on est servi ;-D

 

La documentation sur place, outre le fait qu'il s'agisse d'un lieu en lien avec les Templiers (l'agneau sacré entouré d'un halo d'or en atteste) indique la présence d'une fontaine miraculeuse, dédiée à St Laurent, elle aurait le pouvoir de guérir les brûlures entre autre. BINGO.

 

Je cherche d'abord la source, mais elle semble avoir été enterrée, ou être sous une des habitations de la rue. J'aperçois "la rue de la fontaine". Après quelques mètres à peine, je vois une petite construction de pierre. Je m'avance, de l'autre côté elle possède une ouverture avec des barreaux. Cela a l'air austère, mais il se dégage une douce énergie sur le lieu.. Une statue du saint est à l'intérieur. La source alimente un petit bassin rempli de vase, puis l'eau se déverse dans un second bassin, beaucoup plus grand, peut être un ancien lavoir. Lui aussi complètement vaseux, vert. Mais cela est très beau, vivant. Une multitude de petits insectes dansent sur la surface, l'eau est grouillante de vie. Cet espace est entouré de fleurs, plantes et d'un chêne arbre-maître.

Cette eau aurait la propriété de guérir les brûlures, zona, eczéma, les furoncles.

J'entends que mes bocaux d'offrandes sont maintenant vides et que je peux ainsi recueillir de cette eau sacrée.

Waouh quel cadeau.. Je ne m'attendais pas à tout ça!

Le mince filet d'eau a un débit très rapide en fait. Je me sens bien ici. Je médite, reçois des messages. Je sens une présence féminine.. Ici aussi, semble-t-il, le renversement des genres s'est opéré. La source est protégée par un esprit féminin, et pourtant maintenant dédié à un saint.

 

Depuis quelques temps notamment dans mes contacts avec les dragons, j'ai reçu la demande d'honorer et réensemencer les fontaines et rivières, par le chant et l'intention, la présence. Nous sommes plusieurs femmes  à entendre cet appel. En ce lieu je comprends encore plus la nécessité de toutes nous éveiller à notre rôle de Gardienne des Eaux.

 

Après un peu de nettoyage énergétique du lieu je suis invitée à m'approcher, comme si des points d'énergie avaient des actions différentes sur le lieu.

 

Je m’assois d'un côté. Je vois de l'autre côté une colonne de fourmi. Il y a donc bien deux polarités sur ce lieu, une "négative " et son contraire.

Saint Laurent se tient au centre de ces deux points, il neutralise les excès du feu par l'eau qui guérit les blessures.

On pourrait dire que par son feu du cœur il équilibre.

La voie du Cœur est aussi parois appelée "La voie du milieu". A mi-chemin entre la tête et les pulsions.

 

Cette eau guérit les brûlures, mais peut être aussi dans son sens poétique..Peut être apaise-t-elle la colère, la rage, la violence... Peut être est-elle capable de ré-ensemencer là où tout semblait mort, comme brûlé?

à tester :-)

L'eau d'ici est aussi une eau qui unit les contraires, l'eau et le feu. C'est pour cela qu'elle est "miraculeuse".

 

En ce jour de solstice, temps d'union du dieu et de la déesse, j'expérimente cette union.

Alchimie des deux éléments qui se combinent pour s'équilibrer, et non plus s'annuler...

Peut être un dragon de Feu veille-t-il sur la source,

qui sait?

 

L'eau sacrée servira à donner l'information à d'autres ruisseaux, rivières, redonner l'information de vie pour les champs ravagé par les pesticides...

et guérir si besoin...

 

Je suis pleine de gratitude pour cette belle journée...

 

Et le temps d'écrire cet article, j'ai appris que la source de Trédaniel était réputée pour guérir les migraines ^^

Que demander de plus? ;-)

Écrire commentaire

Commentaires: 0