L'arc-en-ciel et les harpies

Petite réflexion matinale dans la voiture au sujet des "harpies".

Pourquoi dés que les femmes affirment leur point de vue avec force, ou bien lorsqu'elles se mettent en colère, elles sont de suite la proie de blagues et réflexions. Comme si cela n'était pas digne de nous, comme si nous ne pouvions pas ne pas être parfaite.

ahlàlààààà.

Au moment où tout cela s'enchaîne dans ma tête (rapidement, le temps d'un feu rouge en fait) je me suis dit que c'était bon parfois d'être une harpie.

De remettre les choses à leur place, de crier, de faire tempête.

Que cela permet de faire avancer les choses parfois. De dégager la route. Nous avons peur de notre colère car nous avons peur de notre puissance.

Celui qui connait sa puissance peut se mettre en colère sans faire de mal à qui que ce soit.

Et puis nous ne sommes pas que lumière et gentillesse, et  nous avons beau élever notre fréquence, en tant qu'être incarné dans la matière, il est de notre devoir d'accepter celle-ci, de la vivre intensément, de la savourer. Et que la colère et autres petits désagréments font parti du jeu.

 

Et puis il est apparu. Elle est apparue.

 

L'ARC EN CIEL, immense immense dans le ciel rose.

 

synchronicité de ma réflexion sur le fait d'embrasser toutes nos couleurs, nos facettes de femmes.

Je n'en avais jamais vu un comme ça.

 Bon, mon fils m'a interrompu dans ma rêverie en me disant "Maman regarde la route". C'est pas tout d'être mystique faut aussi être ancré (les enfants sont géniaux pour ça) .

 

L'énergie de l'arc en ciel n'est pas toujours évidente à canaliser car très puissante et rapide, tournoyante.

Voici quelques bribes de ce que j'ai pu recevoir ce matin un peu plus tard.

Il y a toute une partie sur les lunes/ les règles j'en ferai un post à part.

 

"Je suis la déesse Arc en ciel.

Celle qui va de monde en monde, je ne connais pas de frontières ni de batailles, je suis libre de danser sur la pluie avec le vent .

Je suis la réconciliation, le retour à la maison.

Je te rappelle qu'il n'y a pas de séparation.

Je suis toutes celles en toi qui crient de se reconnaître, d'être reconnues. Je suis toute celles en toi : cachées, tapies dans l'ombre, qui rayonnent, chantent dans le ciel et sous la Terre. Je suis toutes les couleurs, toutes les nuances.

 

Je suis toutes vos couleurs, tout vos états d'être.

Cessez de rejeter votre colère, votre honte, les états souterrains.

Ils ne sont qu'énergie vivre, brute, qui viennent d'en bas: à vous de les mettre en lumière, de les élever.

 

Je t'invite à me suivre et à me reconnaître. Je ne suis pas un arc. Je suis un Cercle.

Les hommes m'ont dépeinte ainsi pour me priver de ma puissance, m'amenuiser.

L'arc est incomplet. L'arc appelle à la transcendance, à la lumière.

Je suis cercle de monde en monde. Je suis complète.

Nous sommes la Déesse, l'Unique. Nous sommes lumière. Et anti-lumière.

Notre cercle ne s'arrête pas à la Terre.

Je traverse la Terre.

Au sein de la matière je deviens anti-lumière, lumière noire, le temps d'un passage: me voici qui ressurgit de l'autre côté, dans la terre creuse, dans l'intériorité, en ton sein. Me revoilà lumière.

Je suis Pont de l'en Haut et de L'en Bas. Je suis Serpent gigantesque qui s'enfonce dans la terre et révèle tes ombres.

Dragonne arc-en-ciel de l'Intraterre, je fusionne avec Gaïa, je renais à votre surface sous les traits d'une femme gigantesque, je porte le caducée: enchaînement de cercles et de cycle. Du haut vers le bas et du bas vers le haut.

En vérité il n'existe ni haut ni bas, seule l'Unité.

 

Comprends, que tout comme moi, tu es l'arche d'alliance. Tu es reliée à l'en Haut, aux étoiles et à la lumière, aux couleurs miroitantes, à la joie, à la Beauté, à la manifestation, à la douceur.

Tout comme moi tu es reliée à l'en Bas, à la terre et à ses profondeurs, ses ombres, sa force, sa violence.

Imagines tu un monde sans vent, sans pluie, sans orage? Un volcan sans passion? Les plantes ont besoin d'adversité pour pousser et obtenir leur goût savoureux. La mort est terrible parce que vous ne la comprenez pas.

 

La fin est terrible parce que vous ne l'acceptez pas.

Changez votre façon de voir et tout s'éclaire.

 

Les ombres, la noirceur de la terre n'est qu'un passage. Je vous relie à la terre creuse, en dessous, à l'Agartha.

Passeuse de monde, si vous acceptez d'aller au bout de vos ombres, je vous conduirais Là où sont contenues toutes vos richesses.

Hadès ne veille pas seulement les morts. Il veilles vos joyaux, votre or, vos profondeurs qui contiennent amour et puissance inestimable. Voilà ce que veillent les dragons. Ils ne gardent pas pour eux ils protègent.

L'amour n'a pas été mis là haut dans le ciel au loin de vous, il est En Vous, dans vos profondeurs.

 

Osez danser votre amour, votre rage, votre colère, votre tristesse. Ne soyez pas gentilles, soyez vraies.

Vous êtes comme la Source: à son image, chaque chose aussi petite ou grande soit-elle est à son image.

 

Ayez confiance en vous: La sagesse est en vous, soyez entières, brûlez de vivre et cessez de refouler votre instinct, votre combattivité.

Ouvrez la porte."

Écrire commentaire

Commentaires: 0